• Une réduction d'impôt pour la rénovation de l'immobilier de tourisme

    Acheter un logement dans une résidence de tourisme à réhabiliter permet d'alléger ses impôts. Le décret fixant la liste des communes où l'opération est permise vient de paraître.

     Attendu depuis près de deux ans, le décret relatif aux communes où il est possible de rénover des résidences de tourisme en allégeant ses impôts a enfin été publié au JO du 6 janvier 2007. D'une cinquantaine de pages, ce décret fait référence à " l'article 199 decies EA du code général des impôts relatif aux réductions d'impôts pour investissements locatifs dans le secteur du tourisme ".


     


     

    La liste des communes retenues

     Si par exemple le département des Alpes-Maritimes est absent de la liste, celui du Var qui figure avec une trentaine de communes. On relève notamment les noms de Fayence ou de <personname productid="la Garde Freinet." w:st="on"></personname>la Garde Freinet. A la montagne, une station comme Aime-la-Plagne ou Morillons peut profiter de ce dispositif.

     Des conditions attachées à la date d'achèvement du logement

     S'appliquant également aux stations classées - les stations stars en matière de tourisme -, le régime fiscal concerne la réhabilitation des logements achevés avant 1989 et situés dans un bâtiment classé en résidence de tourisme achevées à la fin des travaux 1989. 

     Le régime fiscal  A condition que ces travaux représentent au moins 20% du prix d'achat, les acquéreurs qui font réhabiliter leur bien touristique, peuvent prétendre à une réduction d'impôt de 20% du prix d'achat travaux compris. Le plafond de cette réduction est fixé à 100.000 euros pour un couple marié et à 50.000 euros pour un célibataire. Au final, la réduction maximale (20%) correspond donc respectivement à 20.000 et 10.000 euros, à étaler sur six ans.  La délégation des travaux

     Sur un plan pratique, l'investisseur délègue les travaux à une société spécialisée, souvent proche du commercialisateur du programme immobilier : résidence de tourisme existante ou hôtel ou encore centre de vacances converti in fine en résidence de tourisme. En dehors de l'aspect purement fiscal, une acquisition de ce genre permet généralement d'investir dans une résidence bien située. Encore faut-il acheter le bien à son prix pour éviter les mauvaises surprises.

     Vous recherchez un prêt immobilier ?  En 1 seul clic, comparez toutes les banques. Contactez-nous dès maintenant : il vous suffit de nous téléphoner au  04 42 38 36 68 ou de compléter la demande d'étude sur credit immobilier


     


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :