• Crédit immobilier : les taux variables plus chers que les taux fixes !

    Les courbes se sont croisées en octobre. C'est un événement lourd de conséquences ! En effet, pour établir leur grille de prêts immobiliers, les banques utilisent l'OAT pour les taux fixes et l'Euribor pour les taux révisables. Or, l'Euribor se distancie actuellement par le haut de l'OAT, dont la courbe, elle, baisse. De ce fait  le coût des prêts à taux révisable est en train de devenir virtuellement plus élevé que celui des prêts à taux fixe. Les taux des OAT qui servent de référence aux crédits à taux fixes sont des taux à long terme. Ils ont baissé pendant tout l'été parce que les marchés n'anticipaient pas une aggravation de la hausse des prix. Ils étaient encouragés en cela par la baisse des prix du pétrole et le ralentissement de l'économie américaine.


    Mais, la Banque Centrale Européenne, elle, ne l'entend pas de cette oreille et persiste à s'inquiéter des risques d'inflation dans une économie européenne qui connaît sa plus forte croissance depuis 2000. Pour prévenir ces dangers d'inflation, le taux directeur de la BCE est passé à 3,25 % le 5 octobre dernier, soit une hausse de 1,25 point depuis novembre 2005, et devrait encore subir une hausse d'un quart de point d'ici à la fin de l'année. L'Euribor répercutera cette inflation et devrait atteindre 4 % dans les prochains mois. Ce qui pourrait être les conditions des taux révisables pour les prêts immobiliers. Mais les banques oseront-elles répercuter ces tendances dans leurs barèmes ?


    Vous recherchez un prêt immobilier ?  En 1 seul clic, comparez toutes les banques. Contactez-nous dès maintenant : il vous suffit de nous téléphoner au  04 42 38 36 68 ou de compléter la demande d'étude sur credit immobilier




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :