• APL : hausse de 2.8 % au 1er janvier 2007

    «Il y a une allocation qui existe, l'APL, nous allons l'augmenter, je l'annonce ce soir, de 2,8% à compter du 1er janvier», a déclaré jeudi soir sur TF1 le Premier ministre au sujet de cette allocation calculée en fonction du loyer et du revenu des bénéficiaires. «Nous savons tous que le logement en France est cher, trop cher», a-t-il commenté.



    A l'issue de la Conférence sur l'emploi et les revenus tenue dans l'après-midi, le Premier ministre avait déjà annoncé que l'APL serait accordée à «117.000 ménages supplémentaires» dès le début 2007 via«la baisse du seuil de non versement de 24 à 15 euros».

    Pour la Confédération Nationale du Logement (CNL), si le gouvernement semble prendre en compte la crise du logement comme un facteur essentiel de la dégradation du pouvoir d'achat des familles, le Premier ministre a annoncé une série de mesures «incomplètes et donc inapplicables». Selon la CNL, Dominique de Villepin «a été contraint» de revaloriser l'APL par les leaders syndicaux de la Caisse nationale d'allocations familiales. Mais, selon elle, le chiffre de 2.8% reste minime. «Cela fait de nombreuses années que le gouvernement ne revalorise pas correctement les aides au logement. Avec les violentes hausses des prix des loyers et des charges, une revalorisation de 20% des APL est indispensable » complète Jean-Pierre Giacomo, président de la CNL.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :